Hygiène intime et ménopause

Par définition, la ménopause est la période où les ovaires cessent progressivement de sécréter des œstrogènes ; les effets bénéfiques de ces hormones vont progressivement disparaître et un certain nombre de désagréments vont alors survenir.

Quels types de désagréments peuvent survenir ?

Une sècheresse Cutanéo-muqueuse, parfois très marquée, qui peut entrainer des dyspareunies (douleurs lors des rapports sexuels) ;

  • Des irritations qui aggravent la sécheresse vaginale
  • Une variation de l’odeur vaginal : due à la diminution des sécrétions et à la modification de la flore vaginale. Ces odeurs vaginales sont également attribuées aux fuites urinaires ou à un changement du pH vaginal.
  • Des infections dus à l’appauvrissement de la flore vaginale, normalement nourrit par la présence d’hormone

Quelle place prend l’hygiène intime chez la femme ménopausée ?

Dans ce contexte, une hygiène intime bien conduite est indispensable et doit être réalisée avec un produit adapté.

LES CONSEILS DE BASE

Tout d’abord, il faut appliquer les conseils bien connus : éviter les vêtements trop serrés, préférer les sous-vêtements en coton, pas de lavage vulvaire à l’eau et encore moins de douche vaginale, bien s’hydrater en buvant beaucoup, ….

LA SECHERESSE INTIME

Pour lutter contre la sécheresse intime qui survient généralement durant cette période

– Hydratez-vous correctement ;

– Utilisez un produit d’hygiène intime à un pH physiologique, mieux adapté au pH de votre vulve ; et

– Evitez le lavage à l’eau claire qui assèche les muqueuses.

Si toutefois, ces problèmes persistent, il existe des soins d’hygiène intime adaptés et disponibles en vente libre. Demandez conseil à votre pharmacien.

LES ODEURS INTIMES

Pour lutter contre les odeurs désagréables et gênantes au quotidien, l’hygiène intime reste primordiale, de même que pour les sècheresses. Voici quelques conseils afin afin de les limiter :

– Des lingettes intimes sont disponibles en pharmacie ;

– Choisir un bon soin lavant au pH physiologique ;

– Evitez les protèges slips qui vont maintenir l’humidité mais maintenir les odeurs ; et

– Bannissez les douches vaginales et les déodorants intimes.

Comment choisir un bon lavant intime lorsque l’on souffre de ménopause ?

Il n’y a pas vraiment de secret, le lavant intime doit être de qualité :

– Présente un réel pouvoir nettoyant doux ;

– Agit par action tensio-active ;

– Ne pas être trop acide ou trop alcalin, qui doit bien sûr être utilisé exclusivement en externe (pas d’utilisation de produits en intravaginal) ;

– Avoir un fort pouvoir apaisant pour lutter contre les irritations.

L’huile lavante intimes Aginax® Solution correspond parfaitement à ce cahier des charges, retrouvez-la dans notre catalogue produit.

Pour plus d’information https://www.biogyne.fr

Leave A Comment

Nos actualités

Hygiène intime et ménopause

November 23rd, 2022|0 Comments

Par définition, la ménopause est la période où les ovaires cessent progressivement de sécréter des œstrogènes ; les effets bénéfiques de ces hormones vont progressivement disparaître et un certain nombre de désagréments vont alors

Suivez-nous sur Instagram

Voir plus